Tchad : Epicuriens et Hédonistes, fin de jouissance sans effort ?

Posté le 31 Déc 2012 - 5:16 Par La Rédaction

 

 

 

 

 

Depuis un certain temps des tintouins  reversant initiés par une horde de rebelles bien décidés  à emporter le pouvoir despotique  de François Bozizé, le  pantin au service de Deby, se font entendre en Centrafrique. Cette avancée spectaculaire  de «  SELEKA RCA » (nom de la coalition rebelle)  sans grande résistance des  forces claniques du pays nous amène à soulever bon nombre d’interrogations qui méritent d’être auscultées quant aux  conséquences ô combien bénéfiques pour le peuple Tchadien.

Notre curiosité est aiguisée en reluquant  la relative semblant de neutralité inhabituelle observée par la France, habituelle protectrice des satrapes africains au nom de la stabilité fût-elle dévastatrice pour le peuple d’Afrique.

Pourquoi la Métropole observe-t-elle jusqu’à là ce silence assourdissant pour certains et rassurant  pour d’autres ? Cela  annote-t-il la fin de l’interventionnisme Français en Afrique ? La déclaration de François Hollande la semaine dernière sur la crise en Centrafrique laisse présager la fin des méthodes rétrogrades Françaises  en Afrique. Lesquelles méthodes qui ont permis à des régimes honnis par des peuples malheureusement Francophones d’Afrique de boire le calice jusqu’à la lie. Il est ici inutile de rappeler ce que ce peuple a enduré durant des décennies tant les préjudices sont nombreux tels  humiliation physique, torture, sous éducation, pauvreté, marginalisation, disparation des cadres Africains, réduction à l’état de groom au service des potentats etc.

Si cette posture Française se confirme au fil du temps, nos cousins Centrafricains seront sans aucun doute libérés du joug despotique de ce pouvoir militaire qu’ils ont tant abhorré. Quid du peuple Tchadien plongé dans une léthargie sempiternelle  et gagné par le triomphe du pessimisme psychologique depuis plus de vingt ans ? Comment comprendre qu’un tel énergumène d’une perversité fieffée et inouïe semant autant de chienlit  administrative puisse gouverner sans inquiétude interne un pays comme le nôtre ? Ce queutard libidineux aura réduit durant tout son règne, le tchadien à l’état de griot louangeur au service d’un clan constitué en mafia et qui cherche systématiquement à privatiser tous les secteurs générateurs de recettes de l’Etat au profit des siens.

Une mafia à la ressemblance déconcertante de son sosie Napolitain des années 90 suce les immenses  ressources de notre pays depuis des années. Cette mafia entretenue et dirigée par Deby jouit sans aucun effort des retombées de la production de l’économie Tchadienne. En parcourant ce pays des grands hommes autrefois caractérisés par un courage légendaire reconnu dans tout le continent Africain et même au-delà, on observe deux Tchad diamétralement opposés.

D’un coté des épicuriens qui s’adonnent à un étalage honteux de richesse au milieu de cette misère inénarrable que vit le Tchadien d’en bas composé de  plus de 90% de la population. Cette tranche insignifiante de la composante des Tchadiens s’adonne à un déploiement avec faste des richesses volées et confisquées au peuple Tchadien pendant que ce dernier est privé du minimum vital telle électricité et eau y compris dans la capitale Tchadienne. Excuser du peu. N’importe qui d’entre eux peut se permettre d’ôter la vie de tout Tchadien  sans être titillé ni par la conscience humaine ni par la police républicaine et encore moins par la justice devenue une chambre d’enregistrement et un moyen de répression au service du clan.

De l’autre coté, on trouve des Tchadiens qui ne demandent  que la quiétude et l’accès aux droits les plus élémentaires allant de l’accès aux soins et à l’eau potable et qui ne cherchent  qu’à survivre au milieu de cette infime franche d’une voracité boulimique. C’est cette majorité des Tchadiens rendus asthéniques et dociles au fil de temps qui doit se réveiller et saisir cette opportunité Centrafricaine pour se débarrasser de cette Tyrannie sanguinaire au Tchad.

D’abord par ce que les habituels protecteurs du régime ne seront plus là. La France qui a toujours secouru ce régime aux dépens de la volonté du peuple Tchadien vient de créer, si cela se confirme, un précédent sans aucune commune mesure à travers la crise « Centro » dans la mesure où on ne peut pas publiquement vouloir cultiver des vertus de la démocratie et de respect des droits de l’Homme et, en privé piétiner ces mêmes vertus. Puis le Tyran Libyen Moumar Ghadafi  qui aura toujours tout fait pour protéger son Larbin de président n’est plus de ce monde. Sa chute a été un cadeau incommensurable  pour les Tchadiens. Et enfin, la création de ce mouvement dénommée MACT (Mouvement d’Action pour le changement au Tchad)  dirigée par Ali Ordjo Hemchi un ancien rebelle membre de la coalition qui a faillit emporter le régime Tchadien en 2008 et qui s’active  dans le Tibesti Tchadien. Ce mouvement qui suscite  tant de curiosité et d’espoir dans le milieu des Tchadiens de l’intérieur comme de l’extérieur est aujourd’hui notre seul grand  espoir pourvu qu’il ait assimilé les erreurs qui ont causé l’échec de tous les autres mouvements politico-militaires dans le passé. Il est vrai qu’il est difficile de construire le présent sur un passé assassin mais il est tout à fait possible de construire le futur sachant son passé.

Tchadiens, ne passons pas à coté de l’histoire. Nous devons être les acteurs de notre propre destiné et ne laissons plus comme à l’accoutumé nos bourreaux écrire notre histoire à notre place. Levons-nous comme un seul  homme pour donner du souffle à ce mouvement politico-militaire et disons non au gaspillage des ressources de notre chère patrie confisqué  par ces hédonistes animés par une cupidité éhontée. Il est temps que cette corvée supportée par les Tchadiens arrive à sa fin.

A nous de prendre notre destin entre nos mains.

Issa.

À propos de l'auteur

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Tchad : Epicuriens et Hédonistes, fin de jouissance sans effort ?"

Me notifier des
avatar
trackback

[…] disparation des cadres Africains, réduction à l’état de groom au service des potentats etc. Lire la suite sur mact-chad.com Nouvelles […]

wpDiscuz