Attentats en Turquie: plus de 40 morts

Posté le 13 Mai 2013 - 4:29 Par La Rédaction

Attentats en Turquie: plus de 40 morts – Photo/BBC

Un double attentat à la voiture piégée a fait 40 morts et cent blessés à Reyhanli, dans la province d’Hatay, où vivent de nombreux réfugiés syriens.

Selon le ministre de l’Intérieur, Muammer Güler, le bilan des victimes pourrait s’alourdir, 29 blessés étant dans un état grave.

D’après les autorités deux véhicules chargés d’exposifs ont explosé vers 11 heures devant la mairie et la poste de Reyhanli, une ville de 60.000 habitants à huit kilomètres d’un poste frontière important avec la Syrie.

Les équipes de secours continuent de rechercher d’éventuelles victimes sous les décombres d’immeubles effondrés.

Les attentats ont provoqué des coupures d’électricité dans toute la région.

Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré que les attentats pourraient être liés au conflit en Syrie ou au processus de négociations de paix engagé avec des militants indépendantistes kurdes.

Cette région frontalière a dans le passé déjà été bombardée depuis la Syrie.

Le 11 février un attentat à la voiture piégée qui avait fait 17 morts et 30 blessés au poste-frontière de Cilvegözu, proche de Reyhanli, avait été imputé aux services de renseignement syrien.

Mise en garde d’Ankara

Le chef de la diplomatie turque, Ahmet Davutoglu, a quant à lui souligné la « coïncidence » entre ces attaques et une accélération » des efforts pour résoudre la crise syrienne, avec notamment une visite prévue de M. Erdogan à Washington le 16 mai.

Le ministre a par ailleurs lancé une mise en garde : « Nos forces de sécurité ont pris des mesures (…) Nous ne permettrons pas de telles provocations dans notre pays ».

Les attentats ont provoqué la panique chez les habitants de Reyhanli et des groupes de jeunes ont commencé à prendre à partie les ressortissants syriens présents dans la ville, contraignant la police à tirer en l’air pour disperser la foule, selon NTV.

Plusieurs milliers de Syriens fuyant les combats dans leur pays se trouvent à Reyhanli et dans le camp de réfugiés jouxtant la ville.

La Coalition nationale de l’opposition syrienne a condamné l’attaque dans un communiqué, dénonçant une tentative par le régime de Damas de « se venger de la population turque et de la punir pour son honorable soutien au peuple syrien, dont son accueil des réfugiés syriens ».

La Turquie soutient les rebelles syriens et a appelé le président Bachar al-Assad à quitter le pouvoir.

400.000 Syriens se sont réfugiés en Turquie.

La moitié vit dans des camps de réfugiés.

Source : BBC

À propos de l'auteur

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz