Tchad – Debout vaillant peuple tchadien à l’image des burkinabès

Posté le 29 Nov 2014 - 2:12 Par La Rédaction

Toute l’Afrique ainsi que le monde entier viennent de vivre en direct pendant seulement trois jours  la déconfiture, la débâcle et la lamentable fuite de Blaise Compaoré, ce tyran qui n’avait pas voulu quitter le pouvoir de bon gré  alors que ses amis, le peuple tout entier, et la Constitution de son pays le lui réclamaient  sans équivoque au terme de 27 ans d’un règne maculé de sang, de rouerie, d’hypocrisie et de fourberies politiques.

Burkina Faso : des violentes manifestations qui ont provoqué la démission de Blaise Compaoré. Photo source.

Ce dictateur sans scrupules est entré en politique par le biais d’un coup d’état. Il a accédé au pouvoir absolu en assassinant, sous les yeux de l’Afrique entière horrifiée, Sankara, Lingani et Zongo, ses trois compagnons de lutte, héros historiques d’une révolution qu’il a préféré rectifier à son seul et unique profit.

Après quoi, il s’y est maintenu pendant 27 ans, 0 mois et 16 jours.

Pourtant il n’aura fallu que 72 heures d’action et de passion au peuple Burkinabè –  uniquement armé de son courage, de sa détermination et de sa rage pour le « dégager »  du pouvoir, le forçant à s’enfuir comme un vil  voleur.

Cette éclatante et fulgurante victoire d’un peuple aux mains nues vient d’établir indubitablement que tous ceux qui se battent pour l’institution d’un Etat de Droit et la promotion d’une réelle démocratie dans leurs pays ont raison, et resteront toujours du bon côté de l’Histoire.

Voir la vidéo – Burkina – Lassina Sawadogo: L’homme qui affronta l’armée à mains nues!

Même face à des militaires armés jusqu’aux dents.

Le courageux du peuple Burkinabè, qui vient d’arracher sa liberté par la seule amplitude de son ras-le bol,  vient de donner la preuve au monde entier que personne en Afrique n’est plus disposé à accepter ces Hommes qui parce que convaincus d’être providentiels ou FORTS refusent de mettre sur pied des INSTITUTIONS FORTES.

La piteuse et lamentable débandade du sanguinaire Compaoré doit être comprise comme un cinglant avertissement pour tous ces autres minables potentats africains qui se prennent encore et toujours pour des messies, de même qu’elle donne un fulgurant espoir à tous ces milliers de combattants africains – la plupart confinés dans un exil forcé –  en se battant inlassablement pour une émancipation des Africains et de l’Afrique qui ne se fera que par le respect absolu des Droits de L’homme.

Ils sont donc avertis :  les Idriss Deby du Tchad,  Denis Sassou Nguesso du Congo, Joseph Désiré Kabila de la RDC, Faure Gnassingbé du Togo, Ali Bongo du Gabon et même le flasque Paul Biya du Cameroun dont les thuriféraires viennent  – contre toute indécence –  de célébrer avec insolence les 32 ans de longévité au pouvoir. Une véritable provocation à l’endroit du peuple camerounais moins d’une semaine après que les Burkinabé aient, eux, chassé leur président qui ne totalisait  que … 27 ans de longévité au pouvoir.

Ces chefs d’Etats soudés au pouvoir, et sans aucune intention d’en partir, doivent percevoir ce qui vient de se passer au Pays des Hommes Intègres comme un assourdissant avertissement, une effrayante prémonition de ce qui les attend s’ils ne changent pas d’idée, ou tout simplement comme le signal qui va jeter les peuples qu’ils oppriment depuis des décennies dans la rue.

Surtout Idriss Deby Itno, militaire comme Compaoré, Assassin comme Compaoré, dictateur comme Compaoré qui s’est vissé à la tête de son pays depuis 24 ans et ne se voit nulle part ailleurs qu’au sommet de l’État tchadien.

Idriss Deby Itno ne partira jamais du Tchad de son plein gré. Il  n’implantera jamais volontairement les conditions d’une alternance honnête et crédible. Il est décidé à ne quitter le pouvoir sous aucun prétexte, et seulement les pieds devant. Le peuple tchadien le sait, ronge son frein, souffre incessamment depuis 24 ans et n’en peut plus.

Ce peuple traumatisé par une impitoyable dictature doit comprendre définitivement que cet assassin congénital et frénétique ne quittera le pouvoir qu’à la seule condition d’y être contraint par la force.

IL EST PLUS QUE TEMPS QUE LES TCHADIENS PRENNENT LEUR RESPONSABILITÉ !

Une responsabilité qui ne pourrait être qu’historique,  car la mise à la porte de cet oppresseur sanguinaire ne pourra être possible que si le peuple tchadien, tout le peuple tchadien, s’y engage – à l’image des Burkinabè – avec détermination, avec courage, et même avec rage, sans craindre les sacrifices. Car le führer tchadien ne se laissera pas mettre dehors sans mettre en pratique la seule chose qu’il sait et aime faire : tirer dans la foule, tirer dans le tas.

L’heure est donc à l’action MAINTENANT, pendant que la dynamique Burkinabè  –  à l’image du sacrifice de Tizzi Ouzzou qui avait déclenché ce printemps arabe ayant jeté à la poubelle Ben Ali, Moubarak, et même Kadhafi – est encore toute fumante.

Idriss Deby ne quittera jamais le Palais rose de N’Djamena pour faire plaisir à qui que ce soit. Le peuple Tchadien a le DEVOIR de PASSER A L’ACTION AUJOURD’HUI ? MAINTENANT, ET SANS PLUS ATTENDRE.

Au Burkina Faso, ce sont les femmes qui avaient donné le ton, la jeunesse a fait le reste.

Au Tchad, l’horizon est bouché par un autocrate cruel, autiste, caractériel, psychopathe. Ce n’est pas ce que mérite notre pays.

Tous, descendons dans la rue et prenons notre destin en main. C’est MAINTENANT OU JAMAIS.

Et comme les Burkinabès, hurlons tous : LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS.

Prêt pour le Changement !

La Rédaction

À propos de l'auteur

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Tchad – Debout vaillant peuple tchadien à l’image des burkinabès"

Me notifier des
avatar
nouga tamy
Invité
Quand le dictateur tchadien ,idriss deby itno avait appris la mauvaise nouvelle du départ du pouvoir de son ami ,le dictateur blaise compaoré ,il n’y comprend rien,il demanda à son entourage direct que est ce qu’ils ont vérifié l’information,L’ENTOURAGE lui avait dit oui!c’est confirmé par R FI!iDRISS DEBY ITNO AVAIT EU QUELQUES FRISSONS!il il psalmodia quelque chose dans sa langue,deux grosses sueurs quittèrent sa nuque en longeant sa colonne vertébrale et milles films tournèrent dans sa tête .désormais , il ne s ‘en doutera pas que quelque chose de semblable se passera chez -lui au Tchad.Rien n’est éternel où sont… Read more »
tchadi tchawoumi
Invité

Aujourd’hui l’exemple est donné par les hommes intègres du Burkina-faso pour le changement d’un pouvoir dictatorial par un peuple éveillé non armé.vive les fils et filles du Burkina-faso ,par cet acte héroïque ,a honoré les Africains et demain leur histoire.

beratine begoto
Invité

Chers compatriotes ,soyons fiers , dignes et intègres comme nos frères du burkina.Quand un peuple est responsable de sa destinée se retrouve dans une situation très critique comme cela, sur tout les plans de la vie sociale,il doit d’abord unir ses forces d’esprit et agir sans attendre longtemps ,contre cette monstrueuse dictature MPSIENNE DEYENNE AU TCHAD.

wpDiscuz