Tchad – Appel du MACT à la mobilisation des forces vives pour stopper l’hémorragie provoquée par le régime de Deby

Posté le 13 Oct 2015 - 6:19 Par La Rédaction

Logo-MACT

Communiqué N°005/CC/MACT/15


Le MACT appelle à la mobilisation générale des toutes les forces vives de la Nation Tchadienne pour stopper l’hémorragie provoquée par le régime d’Idriss Deby Itno.

Le Mouvement d’Action pour le Changement au Tchad (MACT) attire l’attention de l’opinion nationale et internationale sur la situation quasi explosive du Tchad.

Le Tchad va mal et très mal même. Déjà, dans son précédent communiqué de presse en date du 15 août 2015, le MACT tirait longuement sur la sonnette d’alarme concernant la situation politique, financière, sociale et sécuritaire particulièrement précaire et dangereuse du Tchad. En effet, le gouvernement nage dans le sable et n’a aucune solution concrète pour les innombrables problèmes urgents des populations tchadiennes. À force de changement récurrent de Premier ministre et de remanier tous le semestre le gouvernement, l’État se trouve aujourd’hui complètement déboulonné, désarticulé, sans autorité, en faillite, tanguant dans tous les sens et dévorant tout dans son environnement, tel ce monstre à deux têtes d’Amdjarass que nous contait si fièrement à la télévision tchadienne le grand Voleur national, Daoussa Deby Itno.

Une situation qui a franchi le seuil d’épouvantable pour devenir maintenant explosif. Malgré tout, le Chef de l’État, Idriss Deby Itno, feint ne rien percevoir de la détresse du peuple tchadien. Il ignore royalement les responsabilités régaliennes et constitutionnelles dont il s’est accaparé depuis 25 ans. Sous prétexte d’une petite santé chancelante, le Dictateur Idriss Deby s’est réfugié à 900 Km de la capitale dans son village natal depuis bientôt 3 ans. Les frais de ce déménagement insensé, sa horde de sécurité et toute la logistique qu’il entraîne avec lui, sans oublier ses déplacements inutiles à l’étranger, se chiffrent à des milliards de francs CFA imputés injustement aux contribuables tchadiens. 

L’opposition politique est livrée à elle-même et se débat depuis bien longtemps contre ce système prédateur, corrupteur, immoral, mafieux et criminel, qui a réquisitionné et transformé en officines du parti au pouvoir le MPS, tous les démembrements de l’État tchadien. La corruption sur fond de tribalisme et le crime organisé achèvent les derniers des mohicans.

En un quart de siècle de règne aux allures apocalyptiques, le Dictateur Idriss Deby a conduit le Tchad tout droit dans un gouffre socio-économique et une instabilité sécuritaire suicidaire, hypothéquant pour longtemps l’avenir de toute une génération de jeunes tchadiens. Les multiples quinquennats acquis frauduleusement ont permis d’imposer une politique hasardeuse, désastreuse, violente, perverse et à enrichir une caste de gloutons qui agit sans foi ni loi, insatiable et en toute impunité…

L’échec de l’État-MPS est désormais consommé et rien ne permet de le camoufler, ni les trompes-œil de pacotille réalisés sur fond de corruptions galopantes, ni les déclarations polémistes sur le néocolonialisme, ni les campagnes médiatiques commandées à coup de millions et ni la prétendue lutte contre le terrorisme international. Avec le régime Deby, l’unité nationale a volé en éclat. Les vieux démons se réveillent et des discours sectaires, tribaux et haineux fusent du siège même de la représentation nationale.

Face à cette situation explosive, le MACT :

  • réitère son appel à la démission pure et simple du Dictateur Idriss Deby Itno ;
  • appelle les partis politiques, les élus du peuple, les organisations de la société civile, les forces de défense et de sécurité, les mouvements politico-militaires, la diaspora tchadienne, à une très large concertation pour mettre à l’écart ce régime de rapaces ;
  • appelle les tchadiens et tchadiennes à la mobilisation générale, au rassemblement et au patriotisme pour que la tenue de l’élection présidentielle prévue au début de l’année 2016 se passe dans des conditions transparentes et démocratiques;
  • demande à l’ONU, à l’UA, aux organisations sous régionales, aux représentations diplomatiques en place et aux partenaires économiques, au nom du peuple souverain du Tchad, de soutenir cette initiative pour un nouvel espoir et sortir le Tchad de l’abîme dans lequel le régime Deby l’a traîné depuis un quart de siècle ;
  • demande la mise en place d’une commission d’enquête chargée de recenser les violations des droits de l’homme, les crimes de sang et les crimes économiques sous le régime d’Idriss Deby afin que Justice soit rendue au peuple.

Les forces politico-militaires du MACT s’activent depuis pour relever ensemble ce défi.

Le MACT invite chaque tchadien, chaque tchadienne à joindre l’action à l’indignation pour mettre fin à l’entreprise destructrice du Tchad par le régime MPS et prendre son destin en main.

Vive le MACT
Vive le peuple tchadien
Vive le Tchad

Fait au Tibesti, le 13 octobre 2015.

La cellule de communication du MACT

>>> Lire le communiqué en format PDF

À propos de l'auteur

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Tchad – Appel du MACT à la mobilisation des forces vives pour stopper l’hémorragie provoquée par le régime de Deby"

Me notifier des
avatar
zenaibou mai
Invité

Le peuple tchadien vous attend MACT de sa libération totale du joug de MPS ,qui n’a que trop duré !

zenaba maïna
Invité

La lutte continue pour les recouvrements de tous les droits du peuple Tchad

wpDiscuz