Tchad | 1 décembre 1990 – 1 décembre 2016 : un bilan apocalyptique du MPS

Posté le 1 Déc 2016 - 6:42 Par La Rédaction

 

Logo-MACT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU MACT


N°006/CC/MACT/16

1ER DÉCEMBRE 1990 – 1ER DÉCEMBRE 2016 : 26 ANS DE TERREUR, DE TUERIE, DE BRADAGES DES INTÉRÊTS NATIONAUX, DE DESTRUCTION SOCIALE, DE RAZZIAS, DE GÂCHIS…

Le Mouvement d’Action pour le Changement au Tchad (MACT) suit avec une attention particulière les évènements meurtriers survenus à Nguéli le 26 novembre 2016, tout comme ceux qui l’ont précédé à Komé, Bébidja, Miandoum et au Tibesti ; tous suivis d’une expédition punitive tous azimuts contre les victimes, décidée par Monsieur Idriss Deby Itno.

Au nom du Président du MACT, du Bureau Politique, du Commandement Militaire et de tous les Résistants au Tchad comme à l’étranger, le MACT présente ses condoléances attristées aux familles endeuillées et au peuple tchadien opprimé.

  • Le MACT condamne ces tueries barbares et récurrentes du régime MPS contre les populations civiles innocentes et interpelle en premier chef tous les responsables tchadiens (politiques, militaires, judiciaires, religieux, coutumiers, de la société civile, etc.), hommes et femmes, jeunes et vieux. Rien ne justifie votre collaboration avec ce régime monstrueux qui se livre à de tels actes criminels contre son propre peuple. Le temps de rendre compte devant la Justice arrivera…
  • Le MACT indexe les représentations diplomatiques en poste au Tchad, leur silence a trop duré, aujourd’hui plus qu’hier il sonne comme une complicité, un soutien voire un encouragement à Monsieur Idriss Deby Itno dans sa politique répressive et sanglante contre le peuple tchadien pacifique et hospitalier.
  • Le MACT appelle les Institutions internationales notamment l’ONU et ses démembrements et l’UA dont Idriss Deby Itno est le Président en exercice. Le peuple tchadien opprimé et qui continue de tant donner en sang et vie humaine pour la quiétude d’autres peuples à travers l’Afrique et le monde, ne comprend pas leur attitude et s’interroge sur les valeurs réelles défendues par ces organisations internationales.

En somme, le Tchad est une fois de plus la risée du monde. Des fraudes électorales massives à la présidentielle d’avril 2016, de la faillite économique programmée et dont Idriss Deby est sans solution pérenne, des grèves générales sans fin dans tous les secteurs, des répressions et emprisonnements politiques, des décisions judiciaires sans fondement et totalement arbitraires et illégales, des massacres à caractère ethnique, etc. le tableau du Tyran Idriss Deby Itno est 26 ans après, tout à fait conforme à ses premières déclarations : « ni or, ni argent et évidement ni Liberté et ni Progrès social. ».

Dans son communiqué de presse en date du 16 août 2015, le MACT tirait déjà longuement sur la sonnette d’alarme concernant la situation politique, financière, sociale et sécuritaire particulièrement précaire et dangereuse au Tchad. Le gouvernement nageait dans le sable et n’avait aucune solution concrète aux innombrables problèmes du pays.

Aujourd’hui, l’État tchadien se trouve complètement déboulonné, désarticulé, sans hiérarchie et sans autorité, en faillite, tanguant dans tous les sens, à la merci de tous les bandits de tous gabarits et de toutes les nationalités. Seule la loi de la jungle y règne.

Malgré la patience et le courage légendaire du peuple tchadien, la situation est présentement explosive et quasi insurrectionnelle. Monsieur Idriss Deby Itno feint ne rien percevoir de la détresse du peuple tchadien et multiplie des déplacements à l’étrangers dont l’apport pour le Tchad est nul en terme de diplomatie et coûteux pour le trésor public. Ce régime prédateur, corrupteur, divisionniste, pervers, mafieux et criminel, a transformé tous les démembrements de l’État tchadien en officines du parti-Etat MPS.

En un quart de siècle de règne aux allures apocalyptiques, le Tyran Idriss Deby Itno a conduit le Tchad tout droit au fond d’un gouffre socio-économique et dans une instabilité sécuritaire suicidaire, hypothéquant pour longtemps l’avenir de toute une génération de jeunes tchadiens. Les multiples quinquennats acquis frauduleusement à coup de milliards ont permis d’imposer une politique hasardeuse, désastreuse, violente, perverse, divisionniste et à enrichir une caste de gloutons insatiables qui agit sans foi ni loi et en toute impunité…

L’échec de l’État-MPS est désormais consommé et rien ne permet de le camoufler, le peuple tchadien a tiré la conclusion. Ni la prétendue lutte contre le terrorisme international, ni le tour du monde en une année en qualité de Président de l’UA ne changeront quelque chose.

Face à cette situation explosive quasi insurrectionnelle, le MACT :

  • réitère son appel à la démission pure et simple du Tyran Idriss Deby Itno ;
  • appelle les partis politiques, les élus du peuple, les organisations de la société civile, les forces de défense et de sécurité, les mouvements politico-militaires, la diaspora tchadienne, à une très large concertation pour renverser ce régime de rapaces ;
  • appelle les tchadiens et tchadiennes à la mobilisation générale, au rassemblement, au patriotisme et à la solidarité pour dire non à la répression sélective communautaire;
  • demande la mise en place d’une commission d’enquête chargée de recenser les violations des droits de l’homme, les crimes de sang et crimes politiques ainsi que les crimes économiques sous le régime d’Idriss Deby afin que Justice soit rendue au peuple tchadien.

Les forces politico-militaires du MACT s’activent jour et nuit pour relever ce défi.

Le MACT invite chaque tchadien, chaque tchadienne à s’indigner et agir pour sauver le Tchad.

Vive le MACT
Vive le peuple tchadien
Vive le Tchad

Fait au Tibesti, le 1er décembre 2016.

La cellule de communication du MACT

>>> Lire le communiqué en format PDF

À propos de l'auteur

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Tchad | 1 décembre 1990 – 1 décembre 2016 : un bilan apocalyptique du MPS"

Me notifier des
avatar
zainabou Mai
Invité

Le MACT est un mouvement de tous les Tchadiens.Il lance un appel de mobilisation de tous les Tchadiens pour un changement de régime au Tchad

Yiguir togoin
Invité

Le régime de MPS est porteur de tout les malheurs des Tchadiens : l’ injustice,l extrajudiciaire,les deportations,les braquages des bandes armées,la banqueroute,la faim,la soif,la peur,les maladies,les méprises,les intimidations,les humiliations,les emprisonnements,les acharnements,les dépravations de mœurs,les griotismes,la déculturation,les détournements des deniers publics et l’ importations d autre cultures.

Tolde Khadji
Invité

Le MACT vous dit, la solution à vos maux c’est le départ de Idriss Deby du pouvoir.

Majdé Djoum
Invité

Les pays Africains anglophones donnent des exemples en matière de démocratie. L’exemple du peuple Ghanéen est parlant, les pays africains de l’Afrique centrale Francophone peuvent-ils – un jour – suivre la leçon en matière de démocratie des Ouest-Africains ?

tchoubouy
Invité

Le peuple tchadien ne doit pas se résigner.il doit prendre sa destinée en main

wpDiscuz